Oréane - Paysagiste

Les allergies aux pollens, un phénomène croissant

Publié le 05/06/2018 dans Blog

Les plantes, qui ne peuvent pas se déplacer, se reproduisent via une méthode de dispersion des pollens par le vent : l’anémogamie.

graminéesCe procédé est utilisé par les gymnospermes (conifères, graminées, noisetiers, bouleaux…) et les angiospermes (plantes à fleurs, donc les végétaux porteurs de fruits) qui restent, pour leur part, essentiellement pollinisés par les insectes.

La pollinisation est le transport d’un grain de pollen depuis les étamines (organe mâle) vers le pistil (organe femelle). Cela passe par deux méthodes :

  • L’autofécondation, comme pour les légumineuses ou encore les graminées.
  • La fécondation croisée : le pollen d’une fleur se dépose sur les stigmates d’une autre fleur de la même espèce, ceci grandement aidé par les abeilles !


Comment ça marche ?

Le grain de pollen « creuse » un petit tunnel pour arriver dans l’ovaire qui contient l’ovule et favoriser la fécondation. On notera alors l’importance de la diversité biologique, phénomène écosystémique (mutualiste !), très important pour l’agriculture et la culture des arbres fruitiers.

allergies_cartoonopt

Les « bémols » 

Procédé simple, l’anémogamie ne s’avère cependant pas très efficace. Les végétaux anémophiles (qui aiment le vent) dépensent beaucoup d’énergie à produire des quantités massives de pollen afin que le vent les transporte « à bon port ». Cependant, ces pollens très fins et très légers sont dispersés de façon aléatoire car les éléments mâles peuvent « atterrir » sur les fleurs femelles, ou…ailleurs !

Face à cette contrainte, ces végétaux se développent généralement en populations importantes capables de libérer de véritables « nuages » de pollen qui, selon les études scientifiques,  peuvent se déposer sur un seul mètre carré ! Cette profusion expliquerait nos allergies et rhumes des foins, qui perdurent toute l’année pour certains d’entre-nous.

Principaux végétaux « allergisants » :

Arbres Potentiel Arbres Potentiel
Cyprès
5
Platane
3
Noisetier
3
Mûrier
2
Aulne
4
Hêtre
2
Peuplier
2
Chêne
3
Orme
1
Pin
0
Saule
3
Olivier
3
Frêne
4
Tilleul
2
Charme
3
Châtaignier
1
Bouleau
5

 

Herbacées
Potentiel
Herbacées
Potentiel
Oseille
2
Ortie
1
Graminées
5
Chenopode
3
Plantain
3
Armoise
3
Pariétaire
4
Ambroisie
5
Potentiel allergisant de 0 = nul à 5 = très fort

 

 

Source : RNSA

En savoir plus :  http://www.pollens.fr/le-reseau/les-pollens.php

 

Pas intéressantPeu intéressantMoyennement intéressantIntéressantTrès intéressant (1 vote(s), moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

  • Google+