Oréane - Paysagiste

Chenilles processionnaires versus mésanges !

Publié le 07/01/2016 dans Blog, Conseil de jardinage, Divers, Étonnante nature, Insectes ravageurs

Revenons à nos mésanges. Ces dernières, insensibles aux poils urticants, s’avèrent de redoutables prédatrices pour les chenilles processionnaires. Souvenez-vous, ce petit fléau rampant colonisant les chênes et les pins, dont nous avions souligné la dangerosité dans de précédents articles…Si vous êtes d’heureux propriétaires de ce genre d’arbres, nous vous conseillons de poser d’ores et déjà vos écopièges (l’hiver est la saison idéale) et de renforcer leur efficacité via une astuce naturelle qui optimisera votre lutte anti-chenilles tout en prenant soins des oiseaux : les nichoirs à mésanges !

Mésange-charbonnière-02

 

En effet, il faut savoir que la chenille processionnaire représente un mets de choix pour notre bel oiseau qui est le seul à prélever les chenilles à tous les stades larvaires. D’autres espèces, telles que les engoulevents, la huppe faciée, le coucou, s’en régalent tout autant, mais procèdent différemment : les huppes déterrent les cocons et les frottent au sol, les engoulevents consomment les imagos (forme papillonnaire)…Les mésanges, pour leur part, consomment les oeufs, les larves à tous les stades d’évolution et vont même chercher les chenilles dans leurs nids en faisant des trous dans les cocons !

 

Il est alors très intéressant de poser des nichoirs (Attention, pas de mangeoires, sinon, les mésanges choisiront la facilité et délaisseront les chenilles 🙂 ! ) sur vos chênes ou pins, arbres de prédilection des chenilles processionnaires. Le nichoir doit être installé entre 2.5 à 3.5 mètres de haut sur le tronc. L’ouverture, de 32 mm, doit être exposée au sud-est à l’abri des vents dominants. Les mésanges pourront ainsi se servir dans leur garde-manger personnel ! Evidemment, ce cas est particulier et concerne les personnes qui veulent protéger leurs pins ou leurs chênes. Si vous n’en avez pas, vous pouvez nourrir les mésanges de façon traditionnelle (voir article du 29 décembre 2015). 

 

les-mesanges-f4f66048-1ed0-4c7e-b214-f0d5a8b3473b

 Le saviez-vous ?

En période de nidification, un couple de mésanges consomme jusqu’à 500 insectes par jour !

Ce serait dommage de se passer de leur aide.

eco-piege-diam-45-a-55-cm-rouleau-10-pieges

 

 

Article connexe

Les dangers des chenilles processionnaires et la pose d’écopièges 

La pose d’écopièges est délicate et ne s’improvise pas, n’hésitez pas à nous demander conseil via le formulaire ou par téléphone, au 04 68 54 92 72

 

 

 

Pas intéressantPeu intéressantMoyennement intéressantIntéressantTrès intéressant (9 vote(s), moyenne : 4,33 sur 5)
Loading...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

  • Google+