Chenilles processionnaires versus mésanges !

Revenons à nos mésanges. Ces dernières, insensibles aux poils urticants, s’avèrent de redoutables prédatrices pour les chenilles processionnaires. Souvenez-vous, ce petit fléau rampant colonisant les chênes et les pins, dont nous avions souligné la dangerosité dans de précédents articles…