Oréane - Paysagiste

Comment entretenir une orchidée ?

Publié le 01/06/2016 dans Blog, Conseil de jardinage

Voici une plante qui fascine bon nombre d’entre-nous, avec ses couleurs chatoyantes et ses fleurs veloutées dont le « coeur » arbore souvent des formes peu ordinaires. Même si quelques espèces vivent dans le sol, les orchidées d’intérieur sont dites « épiphytes » (qui poussent sur les arbres) ou lithophytes (sur les roches). Elles se nourrissent alors des débris végétaux accumulés autour de leurs racines. Contrairement à ce que l’on pense, l’orchidée ne demande pas un entretien très fastidieux. Cependant, il y quelques conseils à suivre pour chouchouter la belle !

envoi-envoyer-livraison-livrer-bouquet-de-fleurs-orchidee-plante-verte-fleurie-composition-d-orchidees-lena-paris-4-75004

Parc_aux_orchidees_fleur

Son exposition

L’orchidée aime la lumière et se plaira davantage près d’une fenêtre. Attention, pas en plein soleil, surtout l’été. Cela risquerait brûler les feuilles. En hiver, les rayons sont plus doux et mieux supportés par la plante.

 

Comment la cultiver ?

Conservez-la le plus longtemps possible dans son pot d’origine. Si vous avez acheté une orchidée dans un pot décoratif, laissez les racines se développer à l’extérieur. Le rempotage ne s’effectue que lorsque les racines remplissent le pot et n’ont plus de place. En outre, ne rempotez pas dans un pot trop grand et optez juste pour la taille du dessus. Prenez garde de ne pas enterrer les racines aériennes, au risque de les faire pourrir. Sachez qu’elles apprécient elles-aussi la lumière ! Voilà pourquoi les orchidées se vendent souvent en pot de plastique transparent (cela permet également de vérifier l’état de leurs racines). Si vous utilisez un cache-pot, choisissez-en un de taille suffisamment généreuse, de sorte que les racines ne restent pas dans l’obscurité et qu’elles soient aérées.

Le substrat idéal : un mélange d’écorces de pin, de sphaigne (mousse) et de quelques billes d’argiles assureront un bon drainage. La sphaigne peut absorber 20 fois son volume en eau ! Elle est également antibactérienne et donc idéale pour protéger les racines contre la pourriture.

cymbidium

La bonne température

Celle-ci diffère selon le type d’orchidée :

Phalaenopsis : à conserver à l’intérieur toute l’année, température minimale 18°C.

Cattleya , Odontoglossum et Paphiopedilum : température minimale de 13-15°C.

Brassia, Oncidium, Dendrobium, Cymbidium : température minimale de 10°C à 15°C. Un environnement trop chaud réduit en effet leur floraison. Durant l’été, vous pouvez la mettre en extérieur, mais à l’ombre !

 

Orchidees

Arrosage et fertilisation

L’air ambiant humide leur convient à merveille ! Cependant, il ne faut pas noyer les racines, qui pourrissent comme nous l’avons précisé précédemment. Un arrosage hebdomadaire suffit, à l’eau douce et tiède de préférence. Ne laissez pas d’eau dans la soucoupe. Idéalement, immergez le pot durant 10 mn directement dans un grand seau d’eau, sortez-le et laissez égoutter. Certains préconisent l’humidification des feuilles, d’autres la déconseillent. Cela favoriserait apparemment une déshydratation plus rapide. Si votre environnement est vraiment très sec, vous pouvez alors placer le pot sur ??une grande soucoupe tapissée de gravier et remplir d’eau juste au dessous de la surface de ce dernier. Cela favorisera un contexte humide autour de la plante, qui utilisera ce dont elle a besoin.

Pour la « nourrir », offrez-lui un engrais liquide spécial orchidée toutes les 3 semaines, dilué dans l’eau d’arrosage, du printemps à l’automne.

 

Taille

Bien entretenue, l’orchidée phalaenopsis peut fleurir toute l’année.

  • Coupez la tige défleurie au dessus d’un bourgeon, avec un sécateur ou une paire de ciseaux. Si la tige est complètement sèche, coupez-la délicatement à la base, ce qui aura pour effet de faire renaître une autre tige.
  • Retirez les feuilles sèches
  • Coupez très délicatement les racines desséchées, avec une paire de ciseaux propre et désinfectée, pour éviter toute maladie.
  • Vérifiez l’état du substrat et des racines. Le substrat peut devenir insuffisant et/ou les racines trop grandes (Au bout de 2 ou 3 ans). Le rempotage est alors nécessaire, dans un pot légèrement plus grand et transparent. Attendez néanmoins que le substrat soit bien sec pour retirer l’orchidée de son pot. Placez alors l’orchidée au centre du nouveau substrat, sans tasser pour conserver l’air, mais de façon à ce que la plante soit bien stable.

 

 

 

 

Pas intéressantPeu intéressantMoyennement intéressantIntéressantTrès intéressant (Aucun vote)
Loading...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

  • Google+