Oréane - Paysagiste

Comment lutter efficacement contre les chenilles processionnaires du pin ?

Publié le 14/10/2014 dans Blog, Insectes tueurs, Nos spécialités, Soin des arbres

Vous avez sans doute remarqué ces étranges cocons façon «Barbe à papa», parfois accrochés aux extrémités des branches de pins ou de chênes. Il s’agit d’un nid de chenilles processionnaires, pathogènes non seulement pour les arbres, mais également pour les hommes et les animaux !

chenilles 2

Très présentes dans notre région, les chenilles processionnaires s’identifient de par leur robe brune tachetée de rouge sur le dos et les flancs. Elles se nourrissent des aiguilles de pins, entraînant la défoliation de l’arbre voire un affaiblissement important de ce dernier en cas d’infestation massive. Les larves se déplacent «en file indienne », à la façon, comme leur nom l’indique, d’une procession. Ces chenilles, très urticantes, provoquent de graves irritations et allergies en cas de contact. Chats et chiens peuvent également développer une nécrose de la langue après s’être léchés pour soulager les démangeaisons provoquées par les poils urticants.

dégâts chenilles et chiens

Quels traitements ?

A l’heure actuelle, il existe une seule substance insecticide biocide autorisée pour lutter contre les « processionnaires » : Le Bacillus Thuringis. Cette méthode est difficile à mettre en place car les pulvérisations doivent être faites à un moment précis des nymphoses (trop de repérages avant d’agir et très contraignant à appliquer). De même, il existe des «pièges à phéromones » – une substance chimique similaire aux hormones – qui attire les papillons mâles. Cela est à faire lorsque les papillons volent, c’est-à-dire à partir de juillet. Appropriée pour les pinèdes, cette technique ne s’applique pas pour l’arbre isolé. Oréane ne pratique donc aucune de ces deux interventions.

La technique curative d’Oréane

Nous utilisons une technique curative mise au point par « La mésange Verte »: cette dernière consiste à créer un leurre pour emprisonner dans le sac collecteur les chenilles processionnaires qui descendent le long du tronc. Cela évite leur arrivée sur le sol et enraye un nouveau cycle de ponte.

piege chenille

Piège à chenilles

Pratiquée régulièrement en fin d’année, cette technique, respectueuse de l’arbre, s’avère très efficace !

A savoir : les chenilles processionnaires représentent un mets de choix pour les huppes fasciées et les mésanges. Pensez à placer des nichoirs pour ces dernières.

Pour en savoir plus, contactez-nous au 04 68 54 92 72 ou laissez-nous votre message via le formulaire de contact.

Pas intéressantPeu intéressantMoyennement intéressantIntéressantTrès intéressant (Aucun vote)
Loading...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

  • Google+