Oréane - Paysagiste

L’entretien du cycas revoluta

Publié le 05/08/2015 dans Blog, Conseil de jardinage, Soin des palmiers

Avec ses apparences de petit palmier, le cycas revoluta rencontre un succès croissant. Egalement appelé Sagou du Japon, Sagoutier, Cycas du Japon ou encore Palmier de la Paix, cette plante ornementale appartenant à la famille des Cycadacées s’acclimate particulièrement bien dans le sud et la côte atlantique. Oréane vous propose quelques conseils pour vous aider à entretenir ce charmant végétal. 

 Cycas, qui es-tu ?

Cycas revoluta

Cycas revoluta

 

Nom : Cycas
 Famille : Cicadacées
 Type : Plante d’intérieur

 Exposition : Très lumineuse, voire ensoleillée
 Sol : Terreau
 Feuillage : Persistant

A la fois esthétique, résistant et très facile à cultiver, le cycas revoluta fait partie des plantes d’intérieur les plus  appréciées et les plus vendues.

 

 

 

 

Quel climat apprécie le cycas ?

En France, on peut planter le cycas revoluta en extérieur, mais sous des latitudes chaudes. Si vous désirez le cultiver sous un climat plus froid, il vous faudra le mettre en pot, ce qui vous permettra de le placer à l’intérieur de la maison (dans une pièce fraîche et lumineuse) ou d’une véranda, pour le protéger des rudesses hivernales. Dans le sud ou sur la côte atlantique, vous pouvez le mettre en terre sans souci. Une fois acclimaté, le cycas peut résister à de faibles gelées.

Plantation

A l’extérieur : soleil ou mi-ombre. Comme pour la plantation en pot, disposez un lit de graviers, de petits cailloux ou de billes d’argile afin de faciliter le drainage. Cela évite aux racines de baigner dans l’eau, ce qui pourrait être fatal au cycas. Plantez-le ensuite dans un mélange de terreau, terre du jardin ou compost, sable. Le sol doit être humifère et poreux.

En pot ou en bac : choisissez un bac assez large et profond, au fond duquel vous placerez des billes d’argile, petits cailloux, graviers, toujours pour favoriser le drainage. Choisissez un bon terreau, spécial plantes vertes ou plantes d’intérieur et placez-le près d’une fenêtre orientée au sud ou à l’ouest pour lui offrir un maximum de lumière. Attention, ne le collez pas pour autant contre la vitre en plein soleil, au risque de brûler le feuillage.

IMPORTANT : le cycas ne supporte pas le manque de lumière. N’achetez pas cette plante si votre maison est sombre.

 

Entretien

Même s’il n’en est pas un, le cycas nécessite un entretien souvent proche de celui d’un palmier.

En pot : rempotez-le au printemps tous les 2 ou 3 ans ou pratiquez un surfaçage, qui consiste à retirer la terre à la surface du pot en grattant délicatement sur 4-5 cm, pour la remplacer par du terreau frais. Prenez garde à ne pas abîmer les racines. Cette opération s’effectue au printemps, le nouveau terreau apportant alors suffisamment d’engrais jusqu’à la fin de l’été.

  • En été, placez votre Cycas revoluta à l’extérieur et arrosez-le régulièrement et modérément (tous les 2 ou 3 jours). Veillez à ce que l’eau ne stagne pas dans la soucoupe.
  • Disposez éventuellement un paillage pour conserver l’humidité et éviter que les mauvaises herbes se développent.
  • Vaporisez régulièrement les frondes (feuilles).
  • Si vous mettez du compost, laissez-le sécher en surface entre chaque arrosage.
  • Tous les 15 jours, apportez-lui de l’engrais liquide, en prenant soin de bien humidifier le terreau auparavant.
  • En hiver, rentrez-le dans une véranda et réduisez les arrosages.
  • Stoppez tout apport d’engrais dès le mois d’octobre et jusqu’en mars-avril.

A l’extérieur : offrez à votre cycas un apport en eau régulier, surtout en été. La fréquence dépend du sol et de son exposition au soleil. Le cycas organisant des réserves d’eau dans son tronc, vous pouvez l’arroser (sans l’inonder, pour ne pas asphyxier les racines !) tous les 3 ou 4 jours. Pour éviter l’évaporation, placez un paillis au pied.

Le cycas appréciera également un petit rafraîchissement via une vaporisation ou douche quotidienne, ce qui lui permettra de lutter contre les parasites et conserver un feuillage bien vert !

En pot comme à l’extérieur : coupez les feuilles jaunies ou fânées avec un sécateur propre. Pour éviter des infections, passez un morceau de charbon de bois à l’endroit de la coupe.

 

Maladies et parasites

  • Malformation ou déformation des feuilles :  manque de lumière ou excès d’eau. Espacez les arrosages ou déplacez la plante en pleine lumière.

    05-AVRIL-Cycas_Revoluta_01

    Cycas ayant subi le gel.

  • Feuilles jaunissantes : si la plante continue à faire de nouvelles feuilles, il s’agit de l’évolution naturelle de votre cycas. Les arbres, même lorsqu’ils sont persistants, perdent leur feuilles pour les renouveler. Vous pouvez les laisser sécher puis tomber ou les couper au fur et à mesure. Un jaunissement anormal est signe, pour les plantes d’intérieur, de sécheresse de l’air ambiant. Vaporisez les feuilles régulièrement.
  • Votre cycas fait grise mine et aucune pousse n’apparaît : offrez-lui un engrais liquide tous les 15 jours.

 

Les jeunes cycas sont plus sujets aux attaques de parasites que les sujets adultes. Les principaux parasites sont les araignées rouges, les cochenilles farineuses et les thrips (petites mouches jaunes, vertes ou noires).

images

Cochenille sur cycas revoluta

 

 

 

 

 

 

 

 

A SAVOIR

. Cette plante, dont la croissance est extrêmement lente, peut vivre longtemps. Cultivée en pot, elle dépasse rarement 1 mètre de hauteur.

. Le cycas est TOXIQUE pour les animaux et doit être manipulé avec précaution car ses feuilles sont assez piquantes et ses pétioles sont couverts d’épines.

 

 

 

 

Pas intéressantPeu intéressantMoyennement intéressantIntéressantTrès intéressant (262 vote(s), moyenne : 3,82 sur 5)
Loading...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

  • Google+