Oréane - Paysagiste

Les maladies et parasites de l’olivier

Publié le 12/12/2014 dans Blog, Insectes ravageurs

Prendre soin d’un olivier demande un peu de méthode et quelques connaissances.Si aucune maladie (hormis la verticilose) n’est mortelle pour notre star méditerranéenne, il est néanmoins important de les reconnaître pour une intervention adaptée et efficace.

La cochenille noire de l’Olivier (Saissetia oleae)

cochenille-noire-olivier

La cochenille noire de l’olivier est un insecte piqueur qui prélève la sève, affaiblit les jeunes rameaux et baisse la photosynthèse. La partie visible de ce ravageur se réfère à sa carapace noire (brune) qui protège les œufs. Cette carapace se reconnaît par sa couleur et par la présence de la lettre H « inscrite » dessus. Ce ravageur s’attaque aussi aux populations de Laurier-roseagrumes et colonise également le pittosporum,  l’abricotier, le figuier et le lierre.

Traitement

Pour lutter contre la cochenille noire de l’olivier, on utilise un auxiliaire de lutte, le métaphycus. Il est également possible d’utiliser des huiles blanches : le passage de ces huiles, en hiver uniquement, permettra d’asphyxier les œufs.

La teigne de l’Olivier (Prays oleae)

La teigne de l’olivier se nourrit des boutons floraux. La larve, marron clair, mesure environ 7mm à la fin de son développement. L’adulte est un papillon gris d’environ 6 mm. Ce ravageur se développe en partie dans le fruit, passe l’hiver dans les feuilles et attaque vos arbres en trois étapes en fonction de son évolution dans le temps :
– Avril : les chenilles rongent les bourgeons 
– Mai : les fleurs sont grignotées par les chenilles et ne produiront donc aucun fruit. Ceux qui survirent tomberont rapidement et n’arriveront pas à maturité.
– Juillet : l’insecte pénètre les olives et pond ses œufs dans le fruit. Certaine fois, le cycle reprend de la ponte précédente au mois de mars suivant. Nous pouvons soupçonner sa présence dès l’apparition de  feuilles « minées ».  Particulièrement gênante, la teigne réduit fortement la production car elle pond dans l’olive, ce qui entraîne une chute prématurée et importante.

teigneteigne 2

Traitement

Utilisation d’un auxiliaire de lutte contre la teigne de l’Olivier, les larves de chrysopes.

Le psylle de l’Olivier (Euphyllura olivina)

psyle 2

Le psylle de l’olivier prélève la sève. Faiblement dangereux, l’insecte marque sa présence par des amas cotonneux localisés principalement sur les inflorescences. Il faut cependant surveiller le miellat fabriqué par les larves, qui pourrait recevoir de la fumagine. 

Traitement

Utilisation d’auxiliaires de lutte contre le psylle de l’Olivier, les punaises prédatrices Anthocoris et Deraeocoris.

Le scolyte de l’Olivier (Neiroun)

Le neiroun ou scolyte de l’Olivier est un coléoptère ravageur secondaire et opportuniste qui se développe sur des arbres affaiblis (transplantés, gelés, sécheresse…) en occasionnant de très gros dégâts. Les symptômes : des amas de sciure blanche sur le tronc et les charpentières, des rameaux qui sèchent. Sous l’écorce, apparaît une petite galerie et un ou plusieurs minuscules petits insectes noirs. Ils s’attaque de préférence aux grosses branches voir au tronc des oliviers. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Traitement

La sanction est immédiate : coupe des branches atteintes (voire tronc) et au feu ! Une application d’engrais azoté aide l’arbre à repartir. Sachez qu’Il n’existe pas de produits homologués pour lutter contre ce parasite.  Attention : évitez de laisser le bois de taille  au pied de l’arbre, sauf pour piéger l’insecte. Ce bois ne doit cependant pas rester plus de 10 jours à cet endroit, il faut alors impérativement le brûler. 

La mouche  de l’Olive (Dacus oleae)

mouche

La mouche de l’Olive mesure de 4 à 5 mm de long et entraîne une baisse des rendements en olives. En effet, cet insecte provoque principalement la chute prématurée de ces dernières. Sachez que seul un traitement phytosanitaire pourra venir à bout de ce fléau bien connu des oléiculteurs, car si rien n’est fait à temps, ces olives ne seront ni acceptables comme olive de bouche (esthétique), ni comme source d’huile d’olive (taux d’acide oléique trop élevé).

A savoir : cet insecte n’est nuisible que pour les olives. Si vous ne les récoltez pas, inutile de traiter vos arbres une fois que la maladie sera avérée.

Traitements

  • Utilisation de pièges à phéromones (assez fréquent et facile à trouver en jardinerie).
  • Utilisation d’un auxiliaire de lutte : Opius concolor.
  • Bouillie Bordelaise
  • En hiver, on travaillera le sol afin que le gel atteigne la nymphe de la mouche (située dans le sol) qui meurt en dessous de 0°C.

Le thrips  de l’Olivier (Liothrips oleae)

trrips

Le thrips de l’Olivier attaque les feuilles, les fleurs et les fruits. Il passe l’hiver dans l’écorce des arbres et commence son activité au printemps. Les thrips se nourrissent du contenu des feuilles en les perforant. Résultats : jaunissements, dessèchements et déformations (bords sinueux) des feuilles. Cet insecte peut entraîner de lourdes pertes de récoltes.

Traitement

Efficacité moyenne en utilisant des auxiliaires de luttes comme les punaises ou chrysopes.

L’œil de paon ou cycloconium 

oeil de paon

Hormis les ravageurs, l’excédant d’eau est la cause la plus fréquente des maladies de l’olivier. Il se caractérise par l’apparition de tâches brunes ou jaunes auréolées sur les feuilles. Cela se traite facilement de manière préventive en pulvérisant de la Bouillie Bordelaise. Cependant Il vous faudra également éliminer les rameaux malades et dans les cas les plus extrêmes, effectuer une taille profonde ou sévère. Sachez que ce souci est assez courant lorsque vous cultivez vos oliviers en pots. Pensez à espacer ou éliminer l’arrosage pendant quelque temps.

Le Chiron

chiron

Connu sous d’autres noms, (neiron ou scolyte de l’olivier) est un petit coléoptère qui s’attaque aux branches maîtresses et au tronc de l’olivier. Il y fait des trous puis des galeries sous l’écorce de l’arbre. Cet insecte s’attaque souvent aux arbres affaiblis, et crée des la sciure fine sur les parties de l’arbre touché. La plus part du temps, il vous suffira de tailler votre olivier et de supprimer les branches touchées. Un apport en engrais azotés peut également aider votre olivier à lutter. Sachez que certaines espèces d’insectes sont aussi très friandes de ce type de coléoptère. Un traitement bio efficace !

La fumagine

C’est un parasite qui colonise feuilles et bois et qui donne l’impression d’une poussière noire et matte. Cette maladie, très rare chez les jeunes arbres, est également appelée «Noir de l’Olivier ». Elle se soigne simplement en deux étapes. La première consiste à effectuer une taille sévère de l’arbre en éliminant les branches contaminées. Sachez que plus vous attendrez, et plus la taille devra être sévère. La deuxième étape consiste à brosses le tronc et les branches maîtresses avec une base liquide composée d’eau et de savon de marseille. Sachez que ce crytogame peut aussi être évité par un simple traitement à la bouillie bordelaise (ou sulfate de zinc).

fumagine

La verticilose 

La verticilose est un champignon microscopique appelé scientifiquement verticillium dahliae. Il vit majoritairement dans la terre et se propage par les racines lors de la montée de sève. Cette maladie ne voit le jour que sur des sujets manipulés par l’homme. Elle est favorisée par certaines blessures occasionnées lors de l’arrachage ou de l’empotage. Cette maladie se caractérise par le dessèchement des bois de l’année, des fleurs, feuilles et fruits qui tombent quelques semaines après la mise en terre. 

Traitement

Un fongicide puissant est nécessaire pour éradiquer le verticillium dahliae. Notez qu’un deuxième traitement est souvent préconisé, trois mois après la première dose.

verticilose

Le fait que nous ayons plus d’un millier d’oliviers centenaires en France est assez rassurant L’olivier survit en effet très bien à ces maladies. Sachez que plus votre arbre est vieux, plus il est résistant !

Source web

Pas intéressantPeu intéressantMoyennement intéressantIntéressantTrès intéressant (14 vote(s), moyenne : 3,93 sur 5)
Loading...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

  • Google+