Oréane - Paysagiste

La moniliose, maladie commune des fruitiers

Publié le 28/03/2017 dans Maladies des végétaux, Soin des arbres

Maladie fongique bien connue des propriétaires d’arbres fruitiers, la moniliose est la pathologie la plus commune et la plus sensible des abricotiers. Ce phénomène, provoqué par de multiples sortes de champignons, engendre la pourriture des fruits sur les arbres, sans même qu’ils tombent ! Ces derniers demeurent alors sur l’arbre, comme pétrifiés.

imagesLa moniliose, maladie des fruitiers

Cette maladie est due à l’apparition de deux champignons différents : le monilia laxa qui touche les fruits à noyaux et le monilia fructigena qui attaque les fruits à pépins. Plus ou moins présente dans tous les vergers, la moniliose touche les fruits abîmés par les conditions météo, (grêle), les coups de bec des oiseaux ou les attaques d’insectes divers. Le climat humide à l’époque de la floraison ou une saison très pluvieuse peuvent également favoriser le développement des champignons.

Les symptômes

Les fruits qui sont touchés par la moniliose se couvrent d’une tache marron et de petits points blancs. Ils pourrissent et peuvent soit rester fixés à l’arbre, soit tomber de manière prématurée. Le second problème concerne le risque important de contamination, accélérée par le vent et les insectes.

 

Quels arbres sont concernés ?

La famille des rosacées y est très sensible : abricotier, amandier, cerisier, cognassier, pêcher, poirier, pommier. La moniliose, appelée dans ce cas « pourriture glaciale », représente en outre le cauchemar des cacaoyers.

Quel traitement ?

En prévention

  • Il est conseillé de procéder à une taille d’éclaircie lorsque les arbres sont trop lourdement chargés, d’ôter régulièrement les fruits gâtés, les branches mortes et les mousses. La bouillie bordelaise reste en outre un bon moyen d’éviter les maladies causées par les champignons. Durant la période hivernale, il faut appliquer des traitements de protection à tous les arbres.
  • Ne plantez pas les arbres trop près les uns des autres, adoptez une forme de conduite aérée et une ouverture de couronne suffisamment large.
  • Evitez tout type de blessure sur les arbres.
  • Choisissez des arbres les plus résistants possible et à floraison tardive.
  • Préférez une récolte par temps sec, l’humidité encourage la prolifération des champignons, donc des maladies
  • Eclaircissez les fruits : 3 doigts environ entre chaque fruit
  • Evitez les paillis de feuilles (chargés en azote) et les purins de plantes.

Si le mal est fait

Eliminez  les fruits malades,  les parties atteintes (rameaux et fruits momifiés) et brûlez le tout !

 

 

 

Pas intéressantPeu intéressantMoyennement intéressantIntéressantTrès intéressant (2 vote(s), moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

  • Google+