Oréane - Paysagiste

Quelle est la bonne période pour tailler ses arbres ?

Publié le 24/10/2014 dans Blog, Conseil de jardinage, Soin des arbres

Au-delà de la saison, repère général variable selon les régions, c’est avant  tout l’essence (espèce)  de l’arbre et son stade d’évolution – dit « phénologique » –  au cours de l’année qu’il convient de prendre en compte pour déterminer la période de taille.

D’une façon générale, sauf pour quelques espèces ou types d’intervention, il faut éviter les travaux de taille lors du débourrement, période où les bourgeons gonflent puis s’ouvrent,  avant l’arrivée des premières feuilles. Tout simplement parce que cela affaiblit l’arbre, qui perd alors les réserves nécessaires au déploiement des pousses.

Le choix de la période de taille se fait en fonction de plusieurs critères : l’essence, la région, le stade d’évolution, les sensibilités et risques phytosanitaires spécifiques, le type de taille et en fonction des réactions variables que l’arbre peut avoir en fonction de la période choisie.

grand-arbre-fleuri-19847827

La taille d’été

A cette période, les arbres sont pleinement en feuilles. Bien raisonnée, c’est une taille peu perturbante pour l’arbre, qui ne réagit que par peu de « suppléants » (rejets, gourmands… toutes les tiges qui apparaissent à des endroits inhabituels). Le recouvrement des « plaies » s’amorce dans la période de végétation et le processus de compartimentation est optimal.

Attention : la taille ne doit pas se faire en période de stress hydrique (manque d’eau).
Une taille effectuée après le plein débourrement est possible et ne sera pas traumatisante. Les réactions de suppléants sont alors modérées et décalés dans le temps. L’impact sur les réserves s’avère minime et le processus de recouvrement des plaies, immédiat.

La taille de fin d’automne/début d’hiver

Ou taille en bois sec. Raisonnable, elle se révélera pour sa part peu pénalisante pour l’arbre. Cependant, les suppléants près des points de coupe apparaîtront plus nombreux que lors d’une taille de fin d’hiver. Le recouvrement des plaies commencera dans ce cas lors de la végétation suivante.

La taille de fin d’hiver

Elle est envisageable, mais de façon parcimonieuse. Trop forte, elle peut affaiblir l’arbre avec pour conséquences la perte des réserves en cours et une plus grande vulnérabilité face aux parasites ou blessures. Raisonnée, les réactions seront modérées et dispersées indépendamment des points de coupe. Le recouvrement des plaies débutera dans la saison.

NOTRE CONSEIL : il faut absolument respecter le rythme physiologique des arbres et ne pas tailler par seul souci d’esthétisme. Attention aux températures extrêmes – positives ou négatives – ainsi qu’aux périodes de débourrement et de descente de sève, durant lesquelles l’arbre est extrêmement sensible (comme nous-mêmes, à l’automne et en hiver !). Seules des interventions de tailles minimes doivent être réalisées.

Si toutefois vous pensez qu’une taille est nécessaire durant cette période, contactez-nous  au 06 72 93 87 32. Nous vous conseillerons sur des alternatives.

 

 

Pas intéressantPeu intéressantMoyennement intéressantIntéressantTrès intéressant (3 vote(s), moyenne : 4,33 sur 5)
Loading...

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

  • Google+